Aménagement paysager : découvrez la haie végétale séparative

Zoom

Aménagement paysager : découvrez la haie végétale séparative

Publié le 14 novembre 2017

Haie Végétale

La haie est un élément incontournable de l’aménagement paysager. Il en existe de différentes catégories et leur utilisation peut être répondre à des besoins divers.

Quelles sont les différentes catégories de haie ?

En aménagement paysager on distingue généralement 3 grands modèles de haie :

  • Les haies fleuries, appelées haies libres
  • Les haies taillées, appelées haies strictes
  • Les haies bocagères et haies brise-vent

Chacune est adaptée à un contexte d’aménagement propre qui vise à répondre selon le cas aux objectifs suivants :

  • Cacher une vue indésirable, limiter les effets du vent ou du bruit.
  • Marquer une limite de propriété.
  • Créer un effet décoratif et/ou sensitif.
  • Favoriser la biodiversité.

Que dit la législation sur la plantation des haies ?

En général, l’emplacement des haies répond à des règles précises du code civil. Elles sont implantées le plus souvent le long des limites de propriété soit :

  • En haie dite « mitoyenne » c’est-à-dire plantée sur la limite de propriété dans le respect du bornage et en accord avec le voisin concerné.
  • En haie dite « non mitoyenne » c’est-à-dire plantée par un propriétaire de façon unilatérale. Dans ce cas, la haie sera plantée à au moins 0.50m de la limite de propriété et sa hauteur ne devra pas excéder les 2 mètres.

Dans un lotissement, un cahier des charges impose souvent les critères de distance et de choix variétal.

Comment réfléchir un projet de haie pour son environnement ?

Aujourd’hui, on cherche avant tout à intégrer la haie dans son environnement proche. Dans un jardin de campagne, une haie composée de plants bocagers s’intègrera parfaitement au décor champêtre alentour. L’effet visuel ainsi créé pourra donner l’impression que la propriété s’étend bien au-delà de ses limites réelles à l’image des célèbres parcs paysagers anglais.

A l’inverse, dans un environnement urbain à l’architecture récente très marquée, une haie stricte persistante monospécifique (composée d’une seule espèce) s’accordera parfaitement à la sobriété du caractère contemporain.

Enfin, dans un lotissement, on cherchera souvent à se créer un univers coloré personnalisé avec une haie fleurie composée d’arbustes persistants et caducs qui garderont un intérêt décoratif toute l’année.

La haie, un paysage de demain ?

Un courant récent invite les paysagistes/urbanistes à intégrer dans leur volet paysager le concept de « la nature en ville». C’est ainsi que l’on peut observer dans certains quartiers récents la plantation de haies bocagères.

Bien entendu, chacun peut donner une touche personnelle à son projet en choisissant parmi les nombreuses variétés de plantes disponibles en pépinière.

Le paysagiste saura vous conseiller dans le choix de la composition de votre haie.

 

Fiche pratique proposée par la MFR de Saint-Grégoire

Donec leo. elit. non Donec id velit, ipsum