La taille des haies : conseils et précautions par Paysagistes Pro

Conseils

La taille des haies : conseils et précautions

Publié le 25 août 2020

taille de haies

Une belle haie peut embellir et végétaliser l’extérieur de votre habitat tout en délimitant votre terrain. Elle vous protège qui plus est du vent et des vis-à-vis. Néanmoins, comme tous les ornements de jardins, ses belles qualités naturelles nécessitent un peu d’investissement : une belle haie exige de l’entretien !

Pour autant, pas de quoi paniquer. Que vous souhaitiez entretenir vous-mêmes votre haie ou que vous préfériez confier la tâche à un professionnel, Paysagistes.pro vous donne quelques infos et conseils pour une haie bien taillée et en bonne santé !

Quand tailler sa haie ?

La plupart des haies doivent être taillées au moins deux fois par an. Une taille est absolument nécessaire au printemps, entre mars et avril. Une autre aura lieu en fin d’été ou au début de l’automne, entre août et octobre. Ces deux périodes correspondent effectivement à des phases de croissance lentes : la pousse y est quasiment à l’arrêt. Le choix de ces périodes pour la taille des haies limitera ainsi l’agression de vos plants, permettra leur cicatrisation optimale et homogénéisera leur forme.

En dehors de ces nécessités, on peut aussi procéder à des tailles esthétiques toute l’année. Outre la conservation d’un aspect propre et linéaire, ces tailles supplémentaires limiteront la difficulté du travail au printemps.

Par ailleurs, notez que vos haies peuvent être habitées par des oiseaux, surtout au printemps et que la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) recommande d’éviter la taille entre le 15 mars et la fin juillet, afin de protéger les oisillons. Dans tous les cas, il faut être attentif à la présence des nids et évitez d’y toucher.

Quel équipement est nécessaire pour tailler ma haie ?

Si vous souhaitez tailler vous-même votre haie, avant de se mettre au travail, il faudra absolument vous assurer d’être bien équipé. Question de qualité de travail mais aussi et surtout de sécurité. Dans tous les cas, utilisez des gants épais et des chaussures renforcées. Il est aussi conseillé de porter des lunettes de protection ainsi qu’un casque. Par ailleurs, demandez si possible à quelqu’un de surveiller le travail et faites toujours attention à ce que personne ne s’introduise dans la zone de taille durant celui-ci. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel.

Une fois équipé des protections nécessaires, il s’agit de se munir du matériel adapté au type de taille envisagé. Pour la taille d’une petite haie ou pour des rameaux fins, vous pouvez vous contenter d’une cisaille et d’un sécateur. Pour une taille plus conséquente, vous aurez certainement besoin d’un taille-haie. Il existe des modèles thermiques et électriques et aujourd’hui, les deux types sont efficaces à condition de choisir du matériel de qualité. Dans tous les cas, lisez le manuel et conformez-vous à ses instructions.

Concernant les accessoires, vous aurez besoin d’une échelle voire d’un échafaudage (si vous voulez éviter de déplacer votre échelle tout au long de la haie) ainsi que d’une corde ou d’un fil de fer, d’un niveau à bulle et de deux piquets.

Types d’arbres et types de tailles de haies

Outre les grandes périodes de taille, qui concernent presque l’ensemble des plantations, il va de soi que les modalités plus précises pour tailler votre haie dépendent des arbres qui la composent. Les arbres ne nécessitent pas tous les mêmes précautions, n’ont pas les mêmes rythmes de vie ni la même esthétique en fonction de leurs espèces, de leurs âges et des saisons. Pour des conseils détaillés concernant un type de plante particulier, l’idéal est donc de se renseigner auprès de professionnels du paysage. On peut cependant d’ores et déjà observer certaines tendances en fonction de l’âge des plantes et du style des haies concernées (libres ou formelles/régulières).

Taille de formation et taille d’entretien

La première distinction fondamentale dans les types de tailles, et qui concerne tous les arbres, est celle entre la taille de formation et la taille d’entretien.

On nomme taille de formation celle qui concerne les jeunes arbres, lorsqu’ils ont entre un et trois ans. Les arbres de la future haie sont alors fragiles et leur forme est en devenir. Il s’agit donc d’accompagner doucement leur formation sans les agresser. Durant cette période, pour tailler la haie, assurez donc la régularité du développement des plants en vous focalisant sur les branches latérales. Attention bien sûr à ne pas couper les bourgeons à l’extrémité des rameaux, ils sont nécessaires à la pousse !

La première taille de formation se réalise en début de printemps, durant la première année de pousse. Visez alors environ 20 à 30 cm de hauteur, dépendamment du type de plans. La deuxième taille attendra le printemps de la deuxième année, où les arbres devraient atteindre 60 à 90 cm. Il faut là aussi commencer à tailler à l’automne. La troisième année, vos arbres devraient dépasser le mètre de hauteur et après trois ans, les arbres peuvent atteindre 2,50 mètres, soit la taille idéale de votre haie ! Lors de la quatrième année, il sera donc temps de passer à la taille d’entretien, qui consistera à tailler votre haie régulièrement à chaque demi-saison.

Taille libre, semi-libres et régulières

On peut distinguer deux types de tailles qui correspondent à différents types d’arbres propices à des styles et donc à des coupes différentes.

  • La taille libre consiste à tailler une haie de façon à lui donner un style plutôt « naturel ». Dès lors, la coupe est très proche de ce que vous feriez pour un arbre isolé de la même espèce. La seule différence est qu’il faudra homogénéiser l’ensemble chaque année si certains plants poussent plus ou moins vite et si certaines branches prennent des orientations trop déviantes par rapport au reste de la haie. La taille libre est légère est ne nécessitera généralement qu’une scie ou un sécateur afin de couper ce qui dépasse. Il convient cependant de couper les rameaux morts ou fragiles au plus court. La haie libre se composera plutôt d’arbres aux feuillages remarquables et d’arbres à fleurs tels que le camélia le fuchsia, l’escallonia, le tamarix ou l’hibiscus.
  • La taille formelle (ou « taille régulière ») est plus exigeante que la précédente. Elle peut aussi être opérée plus souvent. La taille formelle nécessite alors de tendre un fil entre deux piquets qui seront plantés aux deux extrémités de la haie. On pourra utiliser un niveau ou d’autres appareils de mesure pour garantir un travail rectiligne et équilibré. La taille devra évidemment être homogène d’un bout à l’autre de la haie. Elle nécessitera l’utilisation d’une cisaille à main bien affutée et nettoyée ainsi que d’un taille-haie. La taille formelle sera réalisée à partir du bas vers le haut en finissant par la partie horizontale de la haie. La taille formelle ou régulière convient à différents types d’arbres, aux feuillages caducs ou persistants ainsi qu’à beaucoup de conifères.

La taille libre et la taille régulière sont bien sûr deux pôles entre lesquels vous pouvez situer votre projet. La taille peut donc aussi être « semi-libre » et laisser des arbres à fleurs ou à feuilles longues se développer esthétiquement tout en donnant à la haie une forme droite et homogène. Il s’agit alors d’allier structure et densité avec liberté, feuillages et ornements floraux.

La taille formelle (ou régulière) étant la plus précise et exigeante, il s’agit désormais de s’y pencher plus précisément. Décomposons-là donc en quelques étapes pour un travail sécurisé et un résultat parfait !

Les étapes de la taille de haie

La taille formelle de la haie exige du matériel, une connaissance des plantes et de leurs cycles de vie, mais aussi des compétences techniques. Si vous souhaitez vous en occuper, Paysagistes.pro vous donne quelques précisions à ce propos. En cas de doute ou pour davantage de détails, consultez sans hésiter un professionnel.

Première étape : tailler la haie en hauteur à l’aide du taille-haie. En moyenne, il faudra tenter de rabattre entre 20 et 30 cm maximum à chaque taille : une coupe plus drastique peut parfois s’avérer dangereuse pour la santé de certains arbres. La coupe verticale devra se faire en douceur et sans tendre les bras. Si vous la réalisez vous-même, prenez votre temps et déplacez-vous à petit pas et régulièrement d’un côté à l’autre de la haie. Faite des mouvements amples du bas vers le haut et assurez d’être toujours stable et bien équilibré. Le mouvement sera naturellement courbe. Formez ainsi des petits cercles et gardez le taille-haie près de vous tout en vous déplaçant : ce mouvement régulier et progressif est le moins fatiguant et le plus sécuritaire. Durant cette phase, tentez de donner un peu de fruit à votre haie, c’est-à-dire qu’il faut idéalement la tailler avec un léger biais horizontal : sa base doit être plus large que sa partie haute. Cette forme protégera significativement vos arbres du vent et des intempéries, en permettant à l’eau de pluie de s’égoutter plus rapidement. Elle permettra aussi au soleil de rejoindre une plus grande surface de ses feuilles. Durant la coupe, pensez à reculer très régulièrement pour contrôler l’alignement de l’ensemble.

Deuxième étape : plantez deux piquets, un à chaque extrémité de votre haie. Tendez ensuite une corde ou un fil de fer entre les deux à la hauteur voulue afin de délimiter de manière équilibrée la hauteur de votre haie.

Troisième étape : Taillez le haut de la haie à l’aide de la cisaille et du taille-haie, en fonction de la taille des branches et de leur accessibilité. Là aussi, évitez de tendre les bras et déplacez votre échelle régulièrement. C’est certes contraignant mais c’est aussi une exigence de sécurité à ne pas négliger ! Tout comme vous avez donné du fruit à votre haie lors de la première étape, vous pouvez ici donner une forme légèrement arrondie à sa partie supérieure. En plus de son agrément esthétique, cette coupe évitera à la neige éventuelle de s’accumuler sur vos arbres en hiver.

Quatrième étape : ramassez les branches coupées et résidus végétaux et mettez-les au compost.

Pour une haie saine et bien taillée : demandez conseil à vos professionnels locaux du paysage !

La taille des haies est une activité exigeante et éprouvante. Si vous souhaitez tailler vous-même votre haie mais que vous avez des questions ou besoins de conseils, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos professionnels du paysage. Vos jardineries et paysagistes sauront vous orienter et vous accompagner. Et si vous préférez faire tailler votre haie par un expert, pour un résultat rapide et des finitions garanties, n’hésitez pas à contacter les meilleurs spécialistes près de chez vous sur Paysagistes.pro. De plus, sur notre site, les devis sont gratuits et sans intermédiaires !