La taille des arbres fruitiers : conseils et techniques

Conseils

La taille des arbres fruitiers : conseils et techniques

Publié le 2 juin 2020

Taille des arbres fruitiers

Rien de semblable au goût d’un fruit cueilli à même l’arbre du jardin ! Pour en profiter au maximum, les arbres fruitiers doivent cependant être taillés régulièrement et ce travail exige un certain nombre de précautions. La régularité et la précision de la taille vous permettront d’assurer des récoltes abondantes et régulières en maintenant vos arbres en bonnes santé sur le long terme.

Alors, pourquoi tailler ses arbres ? Quand et comment s’y prendre ? Avec quelles précautions ? Avant de pouvoir déguster vos fruits, Paysagistes.pro vous offre quelques conseils pour tailler vos arbres fruitiers efficacement !

Pourquoi tailler les arbres fruitiers ?

La taille des arbres fruitiers, à pépins ou à noyaux, a deux objectifs. D’abord, elle optimise la croissance et l’équilibre des branches pour une bonne fructification à court et à long terme. Elle permet ensuite de consolider vos arbres et de le maintenir en bonne santé le plus longtemps possible.

Ainsi, la taille régulière de vos arbres fruitiers donnera dans un premier temps, durant les premières années, une forme équilibrée et généreuse à vos arbres en formation. Les bourgeons auront ainsi tous accès à l’espace et à la lumière nécessaires. Elle améliorera ensuite vos récoltes annuelles en laissant la sève rejoindre les bourgeons au plus court et au plus vite. Vos arbres seront ainsi en bonne santé, vivront plus longtemps et vous offriront de beaux fruits durant de longues années !

Il existe plusieurs types de taille qui répondent tous à ces derniers objectifs : la taille de formation, la taille de fructification (qui inclut le nettoyage) et la taille de rabattage. Elles peuvent parfois se rejoindre mais certaines se font à des périodes différentes. Elles s’opèrent également à des rythmes différents en fonction des espèces d’arbres. Voyons donc comment gérer le rythme des tailles et leurs saisons en fonction des espèces d’arbres et de leurs âges.

Quand tailler les arbres fruitiers ?

D’abord, il convient de savoir à quel âge vous pouvez commencer à tailler vos arbres et dans quelles proportions. Des arbres taillés trop sévèrement et trop prématurément pour la fructification peuvent effectivement se trouver condamnés à des productions amoindries, sans compter les risques de développement de maladies. Nous vous conseillons donc de laisser vos arbres bien former leur charpente avant de tailler trop sévèrement leurs branches durant leurs 3 premières années. Dans tous les cas, les premières fructifications significatives ne se feront qu’au bout de 5 à 10 ans dépendamment des espèces d’arbres. Soyez donc patients !

Malgré ces précautions basiques, il faut opérer régulièrement des tailles de formation aux arbres dès leurs premières années de façon à équilibrer leurs structures. En effet, si vous laisser prospérer tous les types de rameaux, vous devrez ensuite tailler avec d’autant plus de sévérité, ce qui est toujours risqué et traumatisant pour les arbres, et ce qui retardera logiquement la mise à fruit. Durant les trois premières années, il s’agit donc de contrôler la pousse des jeunes arbres, de permettre à leurs troncs de se consolider en coupant simplement les branches qui s’entrecroisent et en les débarrassant des rameaux inutiles ou trop encombrants : c’est la taille de formation. Pour toutes les variétés d’arbres, ce type de tailles devra s’opérer annuellement entre novembre et mars.

Ensuite, pour ce qui concerne les tailles d’entretien (nettoyage et élimination des fruits et rameaux inutiles, fructification, rabattage), tout dépend de la variété des arbres visés. Là aussi des tailles trop précoces peuvent susciter l’apparition de maladies, notamment si la taille est effectuée en période trop froide et humide. Parmi les arbres à pépins, il faut les tailler avant la montée de la sève, soit en hiver. Il faut cependant se méfier du gèle et de l’humidité et opérer durant des périodes plus douces de la saison hivernale. Il est des arbres plus résistants aux maladies que d’autres dont les poiriers qui pourront ainsi être taillés les premiers (dès février). Suivront les pommiers puis les pêchers (mars). Les arbres à noyaux, tels que les cerisiers, pêchers, pruniers ou abricotiers, seront quant à eux taillés en toute fin d’été ou en début d’automne, juste après la récolte de leurs fruits. Pour les arbres à noyaux, opérez les tailles de nettoyage et de fructification en été et les tailles de rabattages et élagages en septembre et octobre pour laisser le temps à vos végétaux de cicatriser avant l’hiver. Pour les arbres à pépins, là aussi, la taille aura toujours lieu en hiver.

Taille des arbres fruitiers

Comment tailler les arbres fruitiers ?

Il existe différents types de tailles mais elles contribuent toutes à l’accompagnement de la vie des arbres. L’essentiel n’est donc pas dans le respect strict d’un calendrier mais dans le suivi et l’observation régulière de chaque individu. La taille des arbres s’apprend par la pratique. Paysagistes.pro vous donne cependant quelques conseils !

Coupe, hygiène et santé des arbres : précautions initiales

S’il est un point fondamental qui concerne tous les types de taille, c’est celui des bases techniques pour conserver vos arbres en bonne santé. Il y a donc quelques règles basiques à respecter :

  • Pour toutes les actions de coupes, soyez nets et précis et évitez à tout prix d’arracher les fibres de bois, c’est-à-dire les tissus de l’arbre qui constituent sa structure vitale ;
  • utilisez toujours des outils (sécateurs, coupe-branches, scies à main, échenilloirs dépendamment du diamètre des branches et de leur hauteur) bien affutés et bien désinfectés et opérez juste après un bourgeon à fleur qui soit tourné vers l’extérieur de l’arbre afin de bénéficier au maximum du soleil ;
  • coupez toujours les branches en biseau (à 45°C) en vous assurant que le bourgeon terminal soit du côté supérieur du biseau, la pente de la coupe à son opposé. Ce procédé lui évitera l’accumulation des eaux et de pluies et donc le pourrissement ;
  • appliquez du mastic de cicatrisation sur les plaies pour prévenir les maladies et n’hésitez pas à nourrir votre arbre d’engrais adapté pour le nourrir généreusement durant cette période de rémission ;
  • débarrassez ensuite le sol des fruits pourris et des branches coupées. Si elles sont saines : vous pouvez les broyez et les utiliser comme compost. Dans le cas contraire, emmenez-les impérativement à la déchetterie.

A partir de ces quelques consignes de base, vous êtes prêts à accompagner toutes les phases de vie de vos arbres et en particulier le travail nécessaire de leur taille. Voyons donc maintenant les différents types de tailles et la manière de les mener dans les meilleures conditions ! Dans tous les cas, pour la bonne santé de vos arbres fruitiers, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel sur notre site.

La taille de formation

Le premier type de taille, on l’a vu, concerne la formation des arbres. La taille de formation s’opérera idéalement durant les trois premières années après la première greffe. On parle de taille trigemme :

  • La première année, il s’agit de décider de la hauteur désirée pour votre arbre et de le couper en conséquence. Il s’agit aussi de ne laisser que trois yeux sur le tronc de l’arbre qui donneront naissances à trois branches charpentières (celles qui émanent directement du tronc). Il convient aussi de couper les rameaux qui longent le tronc : ils consomment de la sève, donc de l’énergie et ne donneront jamais de fruits…
  • La seconde année, coupez toutes les branches qui se trouvent en dessous des trois branches charpentières de l’année passée. Coupez ensuite lesdites branches charpentières juste au-dessus d’un œil extérieur et à environ 30 cm de longueur.
  • La troisième année, des branches latérales devraient avoir poussées sur chacune des branches charpentières. Elles ont peut-être déjà des dards qui fleuriront puis donneront des fruits. Conservez les quatre branches supérieures et coupez-les à une trentaine de centimètres au dessus d’un œil extérieur.

A partir de la quatrième année, si l’arbre est bien charpenté, vous pouvez commencer à envisager la fructification.

La taille de fructification

Le second type de taille concerne la fructification. Dans la continuité du travail des premières années, la taille de fructification consiste à éliminer les branches mortes ainsi que les branches basses. On va aussi débarrasser les arbres des branches entrecroisées ou de celles qui pointent vers l’intérieur. Lors des années suivant la première fructification, il faudra également nettoyer l’arbre des fruits pourris, y compris au sol. L’objectif est toujours de laisser de l’espace intérieur à l’arbre afin qu’il continue à se développer. Il s’agit aussi d’économiser son énergie et de donner un maximum d’accès à la lumière du soleil pour alimenter sa fructification : c’est « l’éclaircissement ». Plus le soleil traverse les branches jusqu’au tronc, plus votre arbre sera fertile ! Une coupe de fructification bien exécutée doit ainsi permettre la plus grande multiplication des bourgeons ainsi qu’une mise en fruit généreuse et équilibrée.

La taille de rabattage

La taille de rabattage est la plus sévère. Elle exige donc d’autant plus de précautions. Son principe est simple : il s’agit de diminuer la longueur des branches charpentières de l’arbre ciblé. Autrement dit, il s’agit de couper leurs extrémités. Il faut ensuite s’occuper des branches latérales en coupant environ, et idéalement, le tiers de la pousse de l’année passée. Songez à couper plus court en haut de l’arbre et plus long en bas : la structure de votre arbre disposera ainsi du maximum de lumière du soleil, et la diffusion de la sève sera d’autant plus économe en énergie.

Si la taille de rabattage peut retarder quelque peu la fructification des jeunes arbres, elle permet de l’optimiser sur le long terme en réduisant la distance entre branche principale et bourgeons des branches latérales. L’opération diminuera ainsi logiquement la longueur de circulation de la sève. Votre arbre s’en trouvera en meilleure santé et vous en récolterez les fruits !

Pour des conseils et un accompagnement personnalisés

Pour des conseils personnalisés et un accompagnement adapté à vos besoins et à vos arbres, vous trouverez forcément d’excellents paysagistes dans votre région. Vous pouvez aussi vous fournir en jeunes arbres dans vos jardineries locales. Pour trouver les meilleurs professionnels près de chez vous, explorer notre annuaire, consulter leurs profils sur notre site puis contactez-les !