Tout savoir sur l'élagage et l'abattage

Zoom

Tout savoir sur l’élagage et l’abattage

Publié le 8 novembre 2017

Elagage et abattage

Pourquoi élaguer mes arbres ?

Les interventions d’élagages ont souvent pour but de sécuriser, de pérenniser ou de former l’arbre selon vos besoins. Les motifs pour élaguer un arbre sont multiples, du simple entretien (souvent sécuritaire), en passant par les litiges entre voisins, la taille de formation et la mise en valeur de vos plus beaux sujets, mais aussi pour retrouver de la lumière dans une maison ou sur un jardin.

Quand élaguer mes arbres ?

Cela va dépendre du type d’intervention que vous et l’élagueur allez définir. De manière générale, les arbres peuvent être travaillés toute l’année. Il faut éviter les élagages pendant la montée de sève (début printemps) et la période de mise en repos de l’arbre (fin d’automne), principalement pour les feuillus.

Les tailles en vert, quand l’arbre est en feuilles sont vraiment intéressantes, à ce moment-là, la circulation de sève permet à l’arbre de mettre en place rapidement ses défenses naturelles contre les maladies et les champignons. C’est la période idéale pour réaliser des opérations d’éclaircies, de taille dite raisonnée (douce), de formation… mais pas de grosses coupes.

L’hiver reste une période plus propice à tout type d’élagage des arbres, du fait qu’ils sont en repos végétatif. Les entreprises réalisent des opérations de réduction de branches de diamètre plus important (par exemple une taille de réduction générale forte, pour adapter un arbre à un espace trop petit). Les entretiens des arbres « têtards » ou « émondés », destinés à produire du bois de chauffage. Et toutes les opérations d’élagages classiques.

Pour les abattages et les démontages, pas de période spécifique, les interventions se font toute l’année.

Devons-nous demander une autorisation en mairie pour élaguer ou abattre un arbre ?

De plus en plus souvent, surtout pour les communes du littoral, nous vous renseignerons sur place. La plus part des entreprises d’élagage s’occupent des dossiers d’autorisation d’élagage ou d’abattage, en mairie.

Intervenez-vous avec une nacelle ?

Pas obligatoirement, la législation demande de travailler si possible avec une nacelle. Pour différentes raisons, accessibilité du chantier, déclivité trop forte, sol non porteur, hauteur… le travaille se fera à la grimpe, les élagueurs sont formés à ce type de travail très exigeant. Les nacelles évoluent fortement depuis quelque temps, mais ne permettent pas le travail au cœur du houppier pour vous donner un dernier exemple. Par contre la nacelle va être favorisée sur les opérations non réalisables à la grimpe ou dangereuses pour un grimpeur (un arbre mort par exemple, des réductions très fine sur l’extérieur du houppier d’un arbre…). C’est un outil complémentaire à la grimpe et permettant d’enchainer les arbres plus rapidement dans le cas d’alignement.

Est-ce que je peux couper la tête de mon arbre ?

C’est absolument à éviter ! Pour un feuillu, comme pour un résineux. Bien qu’étêter des arbres puisse réduire le potentiel de risque au départ, cela les rendra probablement plus dangereux dans le futur. Étêter un arbre stimule la pousse de rameaux sous la coupe. La pourriture se propage aussi dans les moignons et les branches étêtées. En l’espace de 2 à 5 ans après l’étêtage, l’arbre sera tout aussi grand, mais il sera plus dangereux qu’avant l’étêtage. De toute façon, étêter rend les arbres laids.

Pouvez-vous m’établir le devis au téléphone ou partir d’une photo ?

Un élagueur ne prendra que très rarement le risque, de l’approximation, le plus simple étant de convenir d’un rendez-vous au pied de l’arbre. Souvent les entreprises se déplace gratuitement, cela permet d’établir un devis précis tenant compte de vos désirs et des contraintes autour de votre arbre.

 

Fiche pratique proposée par Elagage Le Lestin à Arzal (56)

quis, non tristique consectetur ut vulputate, ut